Une bonne cure détox en profondeur

Publié le 5/02/2024 -

Il n’y a pas que le sang qui transporte des déchets à l’intérieur de notre corps, il n’est pas seul à faire face à l’élimination des toxines.

Qu’est-ce que les émonctoires ?

Les Émonctoires : Comprendre le Rôle Essentiel de l’Évacuation des Toxines

Les émonctoires jouent un rôle crucial dans le maintien de l’équilibre interne de notre corps. Ces organes et systèmes, souvent méconnus du grand public, sont les acteurs majeurs de l’élimination des déchets et toxines accumulés au quotidien. Découvrons ensemble la signification des émonctoires, leur importance pour la santé globale, et comment les soutenir pour une vie plus saine.

Qu’est-ce que les Émonctoires ?

Le terme « émonctoire » provient du latin « emunctuarium », signifiant « qui sert à moucher ». En médecine, il fait référence aux organes et systèmes responsables de l’élimination des déchets et des substances toxiques du corps. Les principaux émonctoires sont les reins, les poumons, le foie, la peau et les intestins.

Les Principaux Émonctoires et Leur Rôle :

Les Reins : Les reins jouent un rôle essentiel dans la filtration du sang pour éliminer les déchets sous forme d’urine. Ils contribuent également à réguler l’équilibre hydrique et électrolytique du corps.

Les Poumons : Les poumons éliminent le dioxyde de carbone lors de la respiration, mais jouent également un rôle dans l’élimination de certaines toxines gazeuses et volatiles.

Le Foie : Le foie est un organe clé pour la détoxification. Il transforme les substances toxiques en composés solubles dans l’eau pour faciliter leur élimination par les reins ou la bile.

La Peau : La transpiration est l’un des moyens les plus visibles par lesquels la peau élimine les toxines. Elle régule également la température corporelle.

Les Intestins : Les intestins éliminent les déchets solides du corps sous forme de selles. Un fonctionnement intestinal sain est essentiel pour éviter l’accumulation de toxines.

L’Importance de l’Élimination des Toxines :

Un système d’élimination efficace est vital pour prévenir l’accumulation de substances nocives dans le corps. Lorsque les émonctoires fonctionnent correctement, le risque d’intoxication diminue, favorisant ainsi une meilleure santé. Des émonctoires affaiblis peuvent entraîner une accumulation de toxines, contribuant à divers problèmes de santé tels que la fatigue, les troubles digestifs, les problèmes de peau et même des maladies chroniques.

A la sortie de l’hiver, nous avons souvent fait le plein de bon repas copieux, les bons desserts, les chocolats des fêtes de fin d’année et les bons plats un peu gras que nous aimons tant en cette période viennent ajouter leurs lots de toxines, alors quand le printemps pointe son nez, il est très utile de faire une cure détox en profondeur.

La lymphe, notre mer intérieure

En physiologie, on cantonne la lymphe au circuit lymphatique et ce circuit contient entre 1 et 2 litres de lymphe. Mais elle circule pourtant bien au-delà de ce circuit et au travers de membranes, de canaux, le long des fascias, elle s’infiltre jusqu’à nos cellules pour faire des échanges de nutriments et des déchets avec le liquide intracellulaire. La lymphe totale dans noter organisme représente environ 20% de notre volume corporel, donc plus abondante que notre sang, c’est comme notre mère intérieure. Plus elle est proche de notre circuit sanguin, plus elle est proche en composition du plasma du sang.

Mais au fur et à mesure de sa progression vers nos tissus profonds, elle se charge de déchets. Ce rôle d’épuration important de la lymphe découle notamment de sa teneur élevée en graisses qui capte de nombreuses toxines. Elle circule lentement car aucune pompe n’assure son mouvement.

La détox profonde en 3 points :

Une bonne cure détox se fait de 21 jours à plusieurs mois avec le suivi d’un thérapeute qualifié.

1 – Eviter l’encrassement

Il a été observé que les laitages, les céréales et les farineux produisent des substances amyloïdes qui rendent la lymphe épaisse et gluante. Cette théorie de l’encrassage rejoint les travaux du Dr Seignalet.

A l’inverse, on peut améliorer la fluidité de la lymphe en favorisant les fruits et légumes crus, les protéines végétales plutôt qu’animales et les acides gras polyinsaturés, de type oméga-3

2- Faire circuler nos fluides

Faire circuler davantage nos liquides intérieurs permet d’acheminer nos toxines vers la sortie.

Voici 3 méthodes efficaces et gratuites.
– L’exercice physique est le meilleur des activateurs. Il peut accélérer de 10 à 30 fois la circulation lymphatique. La natation est excellente, mais la marche ou tout autre exercice non violent est aussi recommandé.

  • La respiration ventrale produit un effet de pompe grâce au muscle diaphragmatique. A favoriser dès que possible.
  • La pratique de bains dérivatifs est une excellente méthode qui a déjà des milliers d’adeptes à travers le monde.

Comment Soutenir les Émonctoires ?

Hydratation : Une hydratation adéquate est cruciale pour soutenir les reins dans leur fonction de filtration. Buvez suffisamment d’eau tout au long de la journée.

Alimentation Équilibrée : Une alimentation riche en fibres, en antioxydants et en nutriments essentiels contribue au bon fonctionnement des émonctoires, en particulier des intestins et du foie.

Activité Physique : L’exercice régulier favorise la circulation sanguine, stimulant ainsi les émonctoires pour éliminer les toxines.

Soin de la Peau : Prendre soin de votre peau à travers une hygiène appropriée et des procédures de détoxification, comme les bains de sauna, peut aider à éliminer les toxines par la transpiration.

En comprenant le rôle des émonctoires et en adoptant des habitudes de vie saines, vous pouvez favoriser un équilibre interne optimal et promouvoir une santé globale.

Expulser les toxines avec les plantes

Pour faire une bonne cure détox, rien de mieux que les plantes. Elles stimulent nos émonctoires et drainent le sang et la lymphe et certaines peuvent piéger les toxines mais il faut en premier lieu avoir les émonctoires dégagés car à quoi servirait de piéger les toxines, si l’organisme ne peut pas les évacuer.

Pour éviter cela, il faut donc réveiller les fonctions du foie et des reins (phase 1) pour ensuite drainer en profondeur (phase 2), pour aller plus loin, la capture des toxines avec la phase 3.

Avant de commencer, assurez-vous d’être en forme car ces étapes demandent de l’énergie.

Phase 1 : Stimulation des organes-filtres, les émonctoires

Consommez durant 15 jours les plantes qui stimulent le foie et les reins.
Pissenlit (racine) est un merveilleux draineur du foie et des reins, il agit en douceur.
Romarin est un tonique du foie, il stimule l’écoulement de la bile et son expulsion par la vésicule biliaire.
Verge d’or agit plus précisemment sur la fonction rénale en tant que diurétique et tonique.

Vous pouvez mélanger ces 3 plantes à part égale pour faire une infusion, sinon vous avez tous les produits et complexe de plantes dans la rubrique détox

Il est recommandé pendant cette période de prendre du chardon Marie pour son effet protecteur et de soutien du foie.

Pendant cette période favorisez le repos, l’exercice physique doux et une alimentation saine et majoritairement végétale.

Phase 2 : Drainer en profondeur

Plante à prendre pendant 1 mois

  • La racine de bardane, est une plante dépurative qui agit en profondeur sur les reins, le foie et l’intestin.
  • L’aunée est aussi une plante dépurative qui agit en profondeur. Elle contribue à l’état général par son effet tonique et calmant du système nerveux central.
  • Le Chrysanthellum est un grand nettoyeur du sang. Il est contribue à dissoudre les microcalculs qui parfois sans que nous le sachions, entravent la bonne circulation de nos humeurs.

Vous trouverez des plantes très intéressante dans la rubrique drainage

Phase 3 : Piéger les toxines

Dans la foulée des deux premières phases, cette dernière phase durera 1 mois. La cure d’Oméga-3 de poissons sera à prendre sur toute la durée tandis que la Chlorella sera consommée les 15 premiers jours, puis l’ail des ours les 15 jours suivants.

  • Les acides gras polyinsaturés, servent de transport des vitamines liposolubles (A, D, E, F, K) mais ils sont aussi, par leur nature « insaturée », des transporteurs de toxines. Ils améliorent en sus la fluidité du sang et de la lymphe.
  • La chlorella est une algue verte qui piège les toxines et les métaux lourds, vous en trouverez dans la rubrique Spiruline et algues
  • L’ail des ours contient des composés soufrés qui oxydent certains métaux afin de les remettre en circulation et les acheminer vers la sortie. Il contient du sélénium, un antioxydant qui protège nos membranes cellulaires.

Les deux dernières phases 2 et 3 sont le cœur de la détox profonde. Il faut donc veiller aux manifestations qui pourraient survenir comme un transit accéléré, des éruptions cutanées ou démangeaisons. Si elles sont raisonnables, continuez, sinon recommencez à la phase 1. Une expulsion par la peau est le signe d’une saturation des émonctoires qui ne sont pas prêts à éliminer.