Parcours personnel d’un addict au sucre…

Publié le 4/02/2019 -

Comment ai-je découvert à 45 ans que j’étais addict au sucre ?

J’ai toujours fait beaucoup de sport, notamment des sports d’endurance comme la course à pied, le vélo et un peu de natation.

J’ai donc eu la chance de ne pas avoir à me soucier de ma ligne, de mon image physique et de pouvoir manger à souhait du sucre car je ne grossissais pas !

La pratique du sport intense permet souvent d’évacuer des tensions, du stress et manger du sucre de manière fréquente et répétitive est aussi une compensation au stress.

Je n’avais pas une éducation alimentaire catastrophique mais manger des sucres « lents » comme les pâtes ; du pain, des biscuits, quelques viennoiseries, pâte à tartiner et bonbons n’était pas considéré comme un problème mais un simple plaisir.

Jusqu’au jour, à la suite d’un marathon, où j’ai commencé à me blesser régulièrement aux mollets, à développer des tendinites, des douleurs arthrosiques au genou.

Etant dans la partie, j’ai donc pris du silicium organique, du curcuma, harpagophytum, magnésium, potassium… j’utilisais également mon appareil d’électrostimulation, allais chez le kiné, faisais des étirements… mais rien n’y faisait réellement.

Dès que je recommençais à m’entraîner de manière plus soutenue, je me blessais et repartais pour un mois d’immobilisation.

J’ai donc stoppé l’entrainement de course à pied au bénéfice d’autres sports moins impactant.

Comme je ne courrais plus, j’étais un peu plus stressé et je compensais encore plus par le sucre…

J’ai donc pris du poids, juste 5kg, alors j’ai commencé à faire un régime mais j’ai découvert que je n’arrivais plus à me passer du sucre.

J’avais un comportement compulsif, impossible de prendre juste un carreau de chocolat ou 2 biscuits… J’avais toujours du mal à m’arrêter !!

Le feu d’artifice que me procurais le sucre en bouche était comme une décharge d’Adrénaline, un shoot qui m’apaisait…

Je ne faisais plus autant de sport qu’avant, mon corps ne me l’autorisait plus mais je n’arrivais pas non plus à stopper le sucre et les ennuis de santé perduraient.

Ce que j’ai testé pour sortir du sucre

J’ai d’abord fait preuve de bon sens en évitant dans un cadre familial d’acheter le moins possible de produits sucrés, d’éviter de faire mes courses avant d’avoir mangé pour limiter les tentations…. Mais tous les 3 jours, je craquais et me débrouillais pour en prendre !!!

Suite à la lecture d’un traité de nutrithérapie de Jean-Paul Curtay, j’ai testé ceci : prendre du magnésium marin, environ 900mg en 3 prises par jour + le matin 1 gélule d’un complexe de vitamine B et comme mon envie de sucre se situe plutôt en soirée, j’ai pris également du 5Htp (Griffonia) qui est un précurseur de la sérotonine et permet de diminuer le stress.

Comme ce n’était pas assez efficace, j’ai essayé un protocole anti-candinacée mais rien de mieux non plus…

J’ai essayé les complexes contre le sucre avec de la berbérine, du chrome, du gymnema sylvestre, mais mon état compulsif lié au sucre continuait.

En parallèle, je lisais des livres très intéressant comme : – « Le sucre ou la vie » de Bruno Kleiner, « Le sucre un ami qui vous veut du mal » de Roland Di Sabatino, « Ces glucides qui menacent notre cerveau » du Dr David Perlmutter ou « Ce Candida qui nous gouverne » d’Alexandrine Rossetti & Alain Vernède

Désespérant et n’arrivant pas à contrôler cette drogue, j’ai même fait de l’hypnose, de la luxopuncture avec quelques résultats mais rien de significatif.

Aujourd’hui, je vais mieux

Il y a quelques semaines, j’ai reçu un commercial d’une très bonne marque que je vends depuis plusieurs années mais ne faisant pas toute la marque, je ne vendais pas sur le site le produit « NivelGlu »

Au vu des explications du commercial et des résultats dont il me parle, je décide de référencer son produit et de le tester.

Mes dernières analyses sanguines ne montrent pas de diabète mais je suis sûr d’être insulino-résistant.

Cela fait 3 semaines que je l’utilise et les résultats pour moi sont vraiment significatifs :

  • Je me passe très facilement du sucre
  • Je n’ai plus de compulsions
  • Et surtout, je pense beaucoup moins au sucre le soir ou dans certains moments d’ennuis ou d’envie de récompense…

Pour être juste et honnête avec vous, je fais d’autres choses en même temps :

  • J’ai repris sérieusement la méditation et je pense que ça me détend.
  • Je fais une cure de sève de bouleau mais je le faisais régulièrement précédemment et ça n’avais pas d’impact sur mon envie de sucre.

La dernière fois que j’ai craqué, c’était avant-hier soir après une tension avec ma compagne… mais je sais et je sens physiquement que je suis sur la bonne voie et que NivelGlu est efficace pour moi.

Je vous encourage à essayer ce produit et à me faire vos retours car je sais une chose, il est important de trouver des moyens de stopper une consommation excessive de sucre et de stopper cette dépendance car la santé est réellement en jeu avec ce poison quand on n’arrive pas à le maitriser !!

J’espère pouvoir courir de nouveau comme il y a quelques années sans craintes de blessures…

Nous sommes le 04 février 2019 et vous tiendrai au courant de la suite de mon aventure “combat anti-sucre”

Lionel GIMENEZ

nivelglu