Les troubles du sommeil

Publié le 23/06/2020 -

J’ai voulu traiter ce sujet car juste après le début du déconfinement, nous avons constaté une recrudescence de personnes avec des troubles du sommeil et une augmentation de nos ventes de complément alimentaires concernant le stress et le sommeil.

Ceci est dû à mon avis à une anxiété générale sociétale. Tout le monde sent que les choses sont entrain de bouger, changer et que ce n’est que le début….

En tout cas, tout le monde rêve d’un monde d’après meilleur mais ceci implique des changements de paradigmes, de rythmes et de partage que certaines personnes clefs ne veulent pas mettre en place.

Alors cette tension palpable, les médias, les perspectives économiques reliées par les médias met les gens en stress avec une baisse de qualité de sommeil et des insomnies.

L’insomnie traduit un malaise psychologique où l’anxiété joue un rôle important.

Les signes d’un mauvais sommeil

Les signes physiques :

Fatigue, frilosité, chute de l’immunité, retard scolaire, besoin accru de sucre, douleurs diverses, émonctoires bloqués, endormissement après les repas, somnolence, enfant énervé qui pleure facilement, risque élevé de fracture osseuse chez les enfants faisant du sport.

Les signes émotionnels :

Besoin de sucre pour se rassurer, grande perméabilité pour au stress, dépression, humeur psychique en dent de scie, irritabilité

Les signes mentaux :

Baisse des performances mentales, baisse de l’attention, trous de mémoire

Les causes d’insomnie :

Il existe 3 groupes de causes

1- Les facteurs intrinsèques (qui trouve leur origine dans l’organisme lui-même)
2- Les facteurs extrinsèques ( extérieur à l’organisme)
3- Les deux facteurs réunis

Les facteurs intrinsèques trouvent leur origine :

  • problème pathologique (douleur dentaire, musculaire, articulaire, cardiovasculaire, digestif, pulmonaires, rénaux, endocriniens ou neurologique, psychologique
  • syndrome des jambes sans repos, apnées du sommeil

Les facteurs extrinsèques :

  • dans les comportements, attitudes et pensées incompatibles avec la survenue du sommeil (manger au lit, manger du sucre le soir qui relance l’activité de la thyroïde, regarder la télévision tard, avoir des pensées obsessionnelles qui empêche de trouver le repos et la détente.
  • La peur de l’endormissement et de la symbolique que s’endormir et s’abandonner à l’inconnu, (la mort) représente.
  • Décalage horaire, ronflement, travail nocturne, éclairage trop puissant en soirée, pleine lune, qualité de la literie, géobiologie….

Les effets des somnifères

En premier lieu, toute auto-médication n’est pas recommandé et la consultation d’un médecin est recommandé.

Les somnifères sont des médicaments et ils ne procurent pas une qualité de sommeil équivalent au sommeil naturel, ils agissent comme des anti-éveils, c’est ce qui explique que bon nombres de personnes se réveillent toujours fatiguées. La qualité du sommeil profond diminue ainsi que celui du sommeil paradoxal.

De plus les somnifères présentent des contre-indications et une éventuelle accoutumance.

Comment retrouver un sommeil naturellement

La première des choses à faire est d’identifier la source, les raisons, est-ce psychologique ? dans le mode de vie ? un problème digestif, alimentaire ?…..

Alimentation :

  • réduire les quantités de nourriture au dîner.
  • Eviter les sucres rapides qui relance l’activité de la thyroïde et qui fait que vous êtes entrain encore de regarder la seconde partie de soirée à la télévision
  • Supprimer les excitants : café, thé noir, sucre, coca, chocolat, alcool, tabac
  • Supprimer les aliments tels que charcuterie, viandes rouges, café au lait, fritures, sucres rapides
  • Diminuer la consommation de sel
  • Ne pas trop boire avant le coucher pour éviter de se lever en pleine nuit pour uriner
  • Consommez des acides gras essentiels (oméga 3)
  • Manger dans le calme et l’harmonie familiale
  • Eviter de manger devant la télé
  • Bien mastiquer et manger lentement
  • Respecter des horaires réguliers
  • Eviter le grignotage

Rythme de vie

  • Si vous avez la possibilité, marchez, promenez-vous après le dîner.
  • Dès que l’endormissement arrive, ne pas lutter et se coucher pour respecter le rythme
  • Faire de la relaxation, cohérence cardiaque, méditation
  • Apprendre la gestion du stress, consulter un thérapeute
  • Ajuster la géobiologie ou feng shui de votre chambre
  • Prendre un bain chaud pour la détente
  • Se coucher en écoutant de la musique relaxante, lire un livre avec de belles histoires
  • S’aimer et se réconcilier avec soi-même
  • Être en paix avec son environnement
  • Libérer ses émotions enfouies, se donner le droit d’être heureux
  • Faire des câlins, offrir et recevoir de la tendresse

Améliorer le sommeil par les plantes

Les plantes conseillées sont la Valériane qui diminue surtout les réveils nocturnes

La passiflore, tilleul, mélisse, lavande qui sont des plantes qui ont une action relaxante.

Il existe maintenant beaucoup de compléments alimentaires pour le sommeil qui font un mixte de plantes, vitamines, minéraux et mélatonine.

La mélatonine contribue à réguler les cycles jour/nuit et aide à l’endormissement, mis il est conseillé d’avoir un dosage aux environ de 1,6 à 2 mg par prise.

Les vitamines du groupe B favorisent le sommeil.

Vous pouvez retrouver tous les produits liés au stress et au sommeil dans la rubrique “Stress et sommeil

Il est important également de faire un travail au niveau digestif et du foie pour retrouver de bonnes sensations de repos et un sommeil de qualité.