Curcuma, une épice-Santé

Publié le 13/04/2020 -

Qu’est-ce que le Curcuma ?

Son nom scientifique : Curcuma longa

Communément appelé aussi Safran des Indes, souchet des Indes, Turméric…

Originaire d’Inde ou Malaisie. L’Inde produit environ 3 à 4 millions de tonnes par an.
Famille Botanique : Zingibéracées
Autres plantes faisant partie de la même famille : Cardamone, Gingembre….

Les principales caractéristiques du Curcuma :

Botaniques : plante vivace et herbacée, tiges courtes, rhizomes nombreux et très aromatiques, de couleur jaunes à orange à l’intérieur.

Partie exploitée : La racine, elle est déterrée puis coupé en morceaux. Puis, on la fait bouillir ou chauffer à la vapeur pour enlever sa peau, avant de le sécher et de le broyer. On obtient alors une poudre jaune d’or au goût épicé.

Principaux Composants: Curcuminoïdes (dont la curcumine), stéroïdes, monterpènes (dont le cinéole), huiles essentielle (3 à 5%, constituée de zingibérène, de curcumènes et de turmérones)…

Principales propriétés reconnues : Cholagogue (stimule la sécrétion biliaire), anti-inflammatoire, antioxydant, antibactérien, antiviral, fongicide, anticoagulant, fluidifiant du sang, protecteur de l’estomac et du foie, immunostimulant, antimutagène, action préventive sur le cancer

Histoire du Curcuma

Connu depuis l’époque védique en Inde et retrouvé dans les écrits sanskrit, c’est à dire il y a six milles ans… Il jouait un rôle religieux de premier plan et utilisé dans de nombreux rituels.

Le mot curcuma est dérivé du sanskrit “kunkuma” que l’on peut approximativement traduire par “qui donne de la couleur”.

Premier usage thérapeutique du Curcuma

C’est dans le tout premier texte hindou en rapport avec la médecine traditionnelle et naturelle, l’Atharva-Veda, que l’on trouve la première mention d’un usage thérapeutique du curcuma. Employé contre la jaunisse et en massage pour le cardiovasculaire. C’était il y a 6000 ans.

Ensuite c’est dans la médecine chinoise, indonésiennes, japonaises ou thaïlandaises que l’on retrouve le curcuma faisant mention d’une épice de santé notamment pour stimuler le foie, contre l’acidité gastrique et pour contribuer au bien-être digestif et gastrique, ainsi que sa propriété anti-inflammatoire.

Ce sont les Arabes qui ont importé en Europe le Curcuma, grâce à leur commerce des épices, ils l’appelaient “Kourkoum”, ce qui voulait dire “safran”.

Les curcuminoïdes

Principal composant du curcuma, dans les curcuminoïdes, on retrouve la curcumine.

C’est la curcumine qui donne la couleur jaune-orange à l’intérieur du rhizome du curcuma.

La curcumine interpellent le monde scientifique avec toutes les dernières recherches établies ces dernières décennies et les remarquables propriétés antioxydantes des ses composés phénoliques.

Par la même les scientifiques ont “découvert” ou plutôt ont remis en lumière que le rhizome (ou racine) du curcuma une fois réduit en poudre n’est pas seulement une excellente épice : il se positionne aussi comme une très bonne source de composés phénoliques connus sous le nom de curcuminoïdes.

Les applications actuelles résultent aussi de la découverte du fait que les curcuminoïdes possèdent une réelle activité anti-inflammatoire sans effets secondaires et sans irritations gastro-intestinales.

Les curcuminoïdes pour prévenir certains cancers…

Il convient aussi de mettre en évidence que, sur des recherches les plus actuelles, étant donné leurs propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires prouvées, les curcuminoïdes peuvent donner lieu à des applications de grande valeur dans le domaine de la prévention des cancers.

Le curcuma et l’immunité

Tout récemment les scientifiques ont aussi constaté que les curcuminoïdes contribuent de manière non-négligeable à renforcer le système immunitaire de l’organisme.

D’un point de vue très technique, ils agissent comme des modificateurs de la réponse biologique (MRB). Les composés de type MRB aident l’organisme à faire face aux “attaques” contre lesquelles doit lutter le système immunitaire.

L’huile essentielle de Curcuma

C’est une des huiles les plus antioxydantes connues à ce jour.

Elle se positionne donc comme en première place pour lutter contre le stress oxydatif : état de déséquilibre qui favorise l’apparition d’un vieillissement prématuré.

Ses propriétés anti-inflammatoires et sa capacité à stimuler le foie en font également un dépuratif naturel à privilégier après les excès.

Pour être complet on peut dire que l’huile essentielle de curcuma est apaisante, vermifuge, stimulante biliaire et hépatique, antifongique, aphrodisiaque, antidouleur et antirhumatismale.

Chez Orthonat, un laboratoire Belge, ils ont même développé un produit breveté à partir des huiles essentielles de curcuma contre le stress, la déprime : Positiv.on

Comme toutes les huiles, certaines précautions d’utilisation sont à noter :

  • Déconseillée aux femmes enceintes et celles qui allaitent, ainsi qu’aux enfants de moins de 9 ans
  • Déconseillée aux personnes épileptiques
  • Ne pas la mettre pure sur la peau
  • Utilisée à forte dose, elle peut être irritante et allergisante

Curcuma et maladie d’Alzheimer

On le sait les maladies neurodégénératives dont les maladies d’Alzheimer et Parkinson, sont malheureusement en très forte augmentation partout dans le monde, et notamment en France. Cette maladie appelée aussi en off, diabète de type 3, mais que fera peut-être l’objet d’un autre article.

A l’heure actuelle, seules les substances naturelles semblent avoir la faculté de prévenir et la ralentir comme l’huile de coco, le curcuma et l’héricium.

En effet plusieurs expériences tendent à démontrer que le curcuma pourrait avoir un effet concret bénéfique dans le cadre de la prévention de la maladie d’Alzheimer. Selon ces recherches et études, l’épice serait à même de diminuer la formation et même de détruire les bêta-amyloïdes : des protéines dont l’accumulation dans le cerveau est l’un des facteurs déclencheurs. La curcumine semble être en mesure de réduire de manière significative les dépôts de cette protéine au niveau du cerveau.

Le Curcuma en tant qu’anti-inflammatoire

Cela fait des centaines, des milliers d’années que la très efficace médecine ayurvédique reconnaît les propriétes anti-inflammatoires du curcuma.

Il semble que ce soit la partie volatile et huileuse du curcuma qui présente la plus intéressante vertu anti-inflammatoire. Une action similaire à celles de la cortisone mais sans effets secondaires.

Son action s’étend au niveau digestif, articulaire, musculaire, tendineux car aujourd’hui beaucoup de personnes sont en état d’inflammation chronique et engendre ce que l’on nomme les maladies de civilisations ou d’encrassages.

Quel curcuma acheter ?

Il existe le curcuma simple en poudre, en sachet, dans le commerce alimentaire, choisissez le bio tant qu’à faire.

Mais le curcuma “simple” contient uniquement environ 16 à 20% de curcuminoïdes donc intéressant pour les voies digestives mais pas assez concentré pour l’action anti-inflammatoire. Son prix est plutôt raisonnable.

Pour son action de santé nous vous recommandons toutes les formes indiquées avec la mention 95% de curcuminoïdes. Là vous avez un produit qui contient une part de curcumine très importante et vous aurez une action souhaitée intéressante.

Il existe en gélules, en poudre, en liquide buvable, en gel pour les articulations ou douleurs musculaires.

Notre sélection de Curcuma

CurQfen, nouveau concept de curcuma associé au Fénugrec.

Curcumaxx à boire extra fort

Curcuma bio à 95% en gélules de Natésis

Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez vous procurer le livre dont l’article est inspiré : Découvrez les vertus du Curcuma de Philippe Chavanne (éditions Alpen)