Et si on s'arrêtait un peu de manger
  • Et si on s'arrêtait un peu de manger
nf2757

Et si on s'arrêtait un peu de manger

livre-sante Nature et partage

Ajouter à ma liste d'envies favorite_border

Vous devez être connecté à votre compte client
19,50 €
Il n'y a pas assez de produits en stock.
M'avertir du retour en stock

Description : "Et si on s'arrêtait de manger un peu... de temps en temps" est un essai décapant dont la première édition avait été rapidement épuisée. Voici enfin la nouvelle édition revue et mise à jour, dans laquelle Bernard Clavière porte un regard lucide et non dénué d'humour sur notre...

Lire la suite
Produits de
qualité
Livraison offerte
à partir de 39€ en point relais
et 49€ à domicile
Expédition
rapide
Paiement
sécurisé

Une question ?

Un de nos conseillers
vous répond et vous
guide au :
04 68 21 10 10

Description

"Et si on s'arrêtait de manger un peu... de temps en temps" est un essai décapant dont la première édition avait été rapidement épuisée.

Voici enfin la nouvelle édition revue et mise à jour, dans laquelle Bernard Clavière porte un regard lucide et non dénué d'humour sur notre addiction à la nourriture et sur l'interruption volontaire de l'alimentation, moyen thérapeutique irremplaçable.

Fort de son expérience, l'auteur livre de nombreux conseils pratiques pour améliorer sa santé grâce au jeûne. Les spécialistes trouveront dans ce livre de quoi satisfaire leur soif de connaissances et d'informations, et les néophytes seront rassurés : oui, ils peuvent s'arrêter (un peu) de manger sans crainte et en retirer les plus grands bienfaits !

L'auteur veut ainsi donner au plus grand nombre la possibilité de découvrir le 1er moyen naturel de santé :

- le plus ancien (plus vieux que l'espèce humaine : tous les mammifères s'arrêtent de manger pour retrouver l'équilibre - faim et maladie sont incompatibles !),

- le plus simple,

- le plus universel,

- le moins cher (!),

- et le plus efficace... 

 

Composition

ISBN 9782953238525 - 250 pages

Vos Avis sur Et si on s'arrêtait un peu de manger

Le tryptophane, stress et sommeil